Laureen STOULIG

SOPRANO

Laureen Stoulig-Thinnes a débuté ses études musicales au Conservatoire National de Région de Metz, en piano, en chant lyrique et baroque. Très jeune, elle remporte la bourse d’étude du concours international « Maria Caniglia », elle est donc invitée en Italie à travailler avec les plus grands solistes du monde de l’Opéra, Mirella Freni, Gianni Raimundi, Luciana Serra.

Suivent ensuite des engagements pour des rôles d’opéra à Munich, Weikersheim,  Athènes. Dans sa grande région, elle est invitée en qualité de soliste dans les ensembles baroques Canto LX, Luxembourg, ainsi que par le Parlement de Musique, dir. Martin Gester, Strasbourg.

Laureen Stoulig a eu l’honneur d’être la marraine du Festival Cabanes en Moselle, en 2014, auprès des parrains Didier Lockwood et Robin Renucci.

Monique ZANETTI

Soprano

Soprano de réputation internationale, Monique Zanetti est considérée comme une experte de la musique baroque française, qu’elle a explorée avec les ensembles les plus renommés dans ce domaine : Les Arts Florissants (direction W. Christie), La Chapelle Royale (Ph. Herreweghe), Le Parlement de Musique (Martin Gester), Les Talens lyriques (Ch. Rousset)…

Ses nombreux concerts et enregistrements (parus notamment chez Harmonia Mundi et Erato) ont été unanimement salués par la critique.

Elle est également très recherchée comme pédagogue, étant l’une des rares chanteuses à avoir développé une pédagogie véritablement dédiée au répertoire baroque. Concertiste internationale, elle s’est produite dans le monde entier (New York, Rio de Janeiro, Tokyo, Buenos Aires…).

Vincent BERNHARDT

CLAVECIN, ORGUE, CHEF D’ENSEMBLE BAROQUE

Alliant une pratique instrumentale assidue à un solide travail musicologique, Vincent Bernhardt est un musicien complet : claveciniste et organiste reconnu sur la scène internationale, pédagogue et directeur d’ensembles baroques, il prépare également une thèse de doctorat.

Né en 1987, il a étudié à Metz, Lyon (CRR et Conservatoire National Supérieur), Stuttgart (Hochschule für Musik) et Bâle (Schola Cantorum). Il est titulaire de quatre Masters d’interprétation musicale (orgue, clavecin, basse continue et orgue ancien) et s’est formé auprès de pédagogues de renom international (Andrea Marcon, Jesper Christensen, Yves Rechsteiner, François Espinasse, Bernhard Haas, Jörg Andreas Bötticher, Lorenzo Ghielmi, Norbert Pétry, Jon Laukvik, Gérard Geay…).

Il a également étudié la direction d’orchestre avec Andrea Marcon (répertoire baroque) et Julien Leroy (répertoire symphonique), s’est initié au répertoire de clavier médiéval avec Christophe Deslignes et a été marqué par l’enseignement de Willem Jansen et Michael Radulescu.

En tant qu’interprète au clavecin et à l’orgue, il a donné de nombreux concerts comme soliste : cathédrales de Lausanne, Lyon, Metz, Le Havre, Forcalquier, Dunblane, Freiberg… ; festival Seviqc Brežice en Slovénie, festival international Città di Treviso, festival Toulouse-les-Orgues, Orgel Festival Holland, festival Leo Brouwer à Cuba, Saint Andrews Organ Week ; orgues Silbermann de Saint-Quirin et de la Predigerkirche à Bâle ; clavecins anciens de la collection Tagliavini à Bologne…

Il a enregistré, à l’orgue Rémy Mahler de Baïgorry, un disque consacré à Georg Böhm et aux œuvres de jeunesse de J.S. Bach et prépare actuellement un enregistrement du Clavier bien tempéré.

En 2009, il fonde l’ensemble de musique ancienne Il delirio fantastico, reconnu depuis lors comme l’un des plus prometteurs jeunes ensembles français, avec lequel il a dirigé plus de 70 cantates de Bach et un grand nombre d’œuvres instrumentales des XVIIe et XVIIIe siècles, vouant un intérêt particulier aux compositeurs méconnus. À la tête de cet ensemble, il a obtenu un CHOC du magazine Classica pour l’album « Vivaldi : Concerti di Parigi », paru chez Calliope. Un second disque,  « Vivaldi : Concerti da camera », est paru en 2018 et a été magnifiquement salué par la critique (5 diapasons).

Depuis ses débuts comme claveciniste de l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne à l’âge de 19 ans, il s’est également produit au sein d’ensembles tels que La Cetra Barockorchester, le Freiburger Barockorchester, l’ensemble Gilles Binchois, le RIAS-Kammerchor de Berlin, La Chapelle Rhénane, l’ensemble Artemandoline et les orchestres symphoniques de Luxembourg, Lorraine, Heidelberg, Essen et Cologne.

Il est lauréat des concours internationaux d’orgue Gottfried Silbermann de Freiberg, J. S. Bach de Lausanne (premier prix) et Cavaillé-Coll, ainsi que des concours internationaux de clavecin de Bologne et de Lugano (premier prix). La fondation Hans Balmer lui a décerné en 2014 le Förderpreis. Organiste à la Cathédrale Primatiale de Lyon en 2009 puis au Festival International de Musique de la Chaise-Dieu, il est en résidence au festival Silbermann depuis plusieurs années.

Vincent Bernhardt est professeur d’orgue et de basse continue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz depuis 2012, où il a également coordonné le département de musique ancienne jusqu’en 2018. Il enseigne également le clavecin et la basse continue à l’Université de Sarre (Hochschule für Musik de Sarrebruck) et donne régulièrement des master-classes et des conférences, entre autres à La Havane (2013), au CNSMD de Lyon (2015-2019), à l’Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (2017-2018) et lors du stage international d’orgue de l’Université de St Andrew (2018). Passionné par la musique baroque concertante, Vincent Bernhardt prépare une thèse de doctorat sur « Le concept de liberté de l’interprète dans le corpus orchestral d’Antonio Vivaldi » à Lyon (cotutelle de l’université et du CNSMD).

Jean-Pierre PINET

FLÛTE

Flûtiste et chef d’orchestre, Jean-Pierre Pinet consacre une part de son activité à la création contemporaine et une autre à la musique ancienne… Professeur aux conservatoires de Metz et d’Aix-en-Provence et chargé de cours de pédagogie (depuis 2012) au CNSMD de Paris, il est aussi l’invité régulier de l’université de Montréal (de 1986 à 2014…) ou du conservatoire Tchaïkovski de Moscou (2014, 2016, 2017…) pour des cours de maître et des concerts. Chef de l’Ensemble Stravinsky et de l’Ensemble Atmusica, spécialisés l’un et l’autre dans la diffusion de la musique d’aujourd’hui, Jean-Pierre Pinet est aussi le directeur musical de l’ensemble Les Curiosités Esthétiques, qui construit son répertoire dans l’Œuvre classique… Sa discographie, au sein de ces ensembles ou en soliste, est riche d’une douzaine de titres.

Marlo THINNES

PIANO

Marlo Thinnes naît à Saarbrück, en Allemagne.
Son père, accordéoniste, dirige alors une école de musique. Aussi le jeune Marlo apprend très tôt à manipuler divers instruments.

A 9 ans, fasciné par les possibilités offertes par le piano, Marlo Thinnes fixe son choix, et c’est avec une grande détermination qu’il se familiarise, en autodidacte, par l’écoute et la répétition, avec les grands classiques de la littérature pour piano.
Son chemin de musicien semble tracé!
Mais son élan se voit freiné quelques temps par le décès précoce de son père. La situation familiale est brutalement bouleversée, et Marlo Thinnes se voit contraint de différer les grandes études qu’il espérait suivre.

De 1994 à 2000 il entre dans la vie active, en tant que directeur administratif et artistique de l’école de musique de son défunt père, institut qui, de son temps, fut l’un des plus grands centres non subventionnés du Sud-Ouest de l’Allemagne.

En 1997, Marlo Thinnes peut enfin commencer ses études à la Hochschule für Musik Saar, dans la classe de Prof. Robert Leonardy et de Prof. Jean Micault, ancien élève et assistant d’Alfred Cortot, figure musicale de grande importance.
Pour Marlo Thinnes il est non seulement un professeur, mais aussi un précieux conseiller, un guide qui le prend sous son aile, puis devient un véritable ami. A ses côtés, il étudie essentiellement Beethoven et le répertoire pianistique romantique.

Marlo Thinnes couronne ses études des plus hautes distinctions. Il est également lauréat de plusieurs concours internationaux ( Valmalète «Fondation Ravel», Ile de France, C.M.F. Paris, Int. Music Competition « G.P.V ». London…).

Il obtient la bourse d’études « Meindl» et se produit dans de grandes salles européennes, elles que le Royal Albert Hall de Londres, l’Opéra Bastille de Paris et l’ Auditorium dell’Annunziata de Sulmona (I).

Son répertoire comprend les grands standards du piano, de Scarlatti à Stravinsky.
Marlo Thinnes manifeste un goût particulier pour la musique classico-romantique, et aime présenter des oeuvres du XXI siècle peu connues du public.

Son premier disque en solo, « Ombre et Lumière « paraît en automne 2017 sous le label Telos Music.

Marlo Thinnes vit actuellement en France avec son épouse, la chanteuse Laureen Thinnes-Stoulig, et leurs deux filles.

Aline ZYLBERAJCH

PIANO FORTE

Diplômée du CNSMD de Paris et du New England Conservatory de Boston, Aline Zylberajch a participé aux productions d’ensembles tels La Chapelle Royale, Les Musiciens du Louvre, Le Parlement de Musique, avec lesquels elle a enregistré nombre d’opéras et d’oratorios. Ces rencontres musicales ont nourri une prédilection pour la musique vocale et ses résonances dans l‘écriture pour le clavier. Plus tard un intérêt particulier pour la musique de C.P.E. Bach l’a guidée vers le pianoforte: en soliste et avec ses partenaires de musique de chambre, elle s’attache à partager sa passion pour la diversité des paysages sonores des claviers anciens, et à proposer, aux côtés des œuvres majeures du répertoire, la découverte de compositeurs injustement méconnus. Elle a réalisé de nombreux enregistrements discographiques, très favorablement accueillis (Diapason d’or, 10 de Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Recommandé par Classica, Gramophone, Early Music Review…) Actuellement professeur de didactique au département de pédagogie du CNSMD de Paris, elle est fréquemment sollicitée pour des cours d’interprétation (France, Autriche, Espagne, Pologne, Allemagne, Mexique, USA, Japon, Australie).

Mechthild BLAUMER

VIOLON

Mechthild Blaumer a étudié le violon à Vienne chez Günter Pichler et Gerhard Schulz (Alban Berg Quartett) ainsi qu’à la Hochschule für Musik de Sarre. Elle a poursuivi également une formation en violon baroque. Elle a une intense activité de concertiste, entre autres comme directrice artistique du consort Via Nova, avec le Balthasar Neumann-Ensemble (Thomas Hengelbrock), Le Concert Lorrain, Concerto Köln, le Hassler Consort ou encore l’Ensemble 94, ainsi que dans de nombreuses productions d’opéras. Depuis 2001, Mechthild Blaumer enseigne le violon baroque et la musique ancienne à la Hochschule für Musik de Sarrebruck. Elle est également directrice adjointe de l’Académie de musique ancienne de Sarre et a été directrice artistique des Journées de Musique Ancienne de Sarre (TAMIS) en 2016.

Sue-Ying Koang

VIOLON BAROQUE

Après 7 années comme soliste à l’Orchestre Philharmonique de Liège et assistante au Conservatoire Royal de Liège, Sue-Ying Koang s’oriente vers la musique ancienne suite à sa rencontre avec Leonardo García Alarcón et Alessandro Mocciav en 2010.

Aujourd’hui, elle se produit en France comme à l’étranger dans des salles emblématiques (Musikverein de Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Teatro Colón de Buenos Aires, Barbican Centre de Londres, Lincoln Center de New York, Philharmonie de Paris et de Berlin, Opéra d’État de Vienne etc.) en tant partenaire privilégiée de la Cappella Mediterranea (Leonardo García Alarcón), de la Fenice (Jean Tubéry) ou de la Simphonie du Marais (Hugo Reyne). Elle collabore également avec d’autres ensembles parmi lesquels les Arts Florissants, Akadêmia, Pygmalion, le Tendre Amour, Artemandoline etc.

Son intérêt pour la musique de chambre sur instruments d’époque l’amène à se produire avec des artistes tels que Arthur Schoonderwoerd, Lorenzo Coppola, Rémy Cardinale ou Emmanuel Balssa (l’Armée des Romantiques).

Lauréate des bourses Fulbright, Lavoisier et Mécénat Société Générale, elle est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Lyon (1999), de la Hochschule Hanns Eisler de Berlin (2001), de la Longy School of Music de Cambridge (USA, 2003) et de la Haute Ecole de Musique de Genève (2014 et 2016) en violon, violon baroque et pédagogie musicale.

Thomas KÜGLER

Flûte

Thomas Kügler a étudié la flûte à bec et la flûte traversière avec Konrad Hünteler et Jerôme Minis à Münster. Il a poursuivi ses études à Milan avec Pedro Memelsdorff ainsi qu’à Amsterdam avec Jed Wentz. A travers une riche activité de concertiste, il se produit tant en soliste que comme membre de divers ensembles baroques, en tant qu’invité de nombreux festivals en Europe et en Asie. Il est directeur artistique du festival Münster Barock. Ses enregistrements de musiques des 16e, 17e et 18e siècles ont été réalisés sous la forme de coproductions avec la Westdeutscher Rundfunk, la Deutschlandfunk Köln et la radio nationale allemande, et il a enregistré pour Aeolus, Coviello, Deutsche Harmonie Mundi et Ricercar. Thomas Kügler enseigne la flûte à bec, le traverso et la musique de chambre au Conservatoire de la Ville de Luxembourg ainsi qu’à la Hochschule für Musik de Sarre.

Franziska FINCKH

Viole de gambe

Franziska Finckh a étudié la viole avec Pere Ros à la Staatliche Hochschule für Musik de Karlsruhe où elle a obtenu son diplôme avec les félicitations du jury. Elle poursuit sa formation à la Schola Cantorum de Bâle avec Paolo Pandolfo pour la viole de gambe et Christophe Coin pour le violoncelle baroque, où elle obtient en 2000 le diplôme de soliste. En 1999 elle reçoit le prix du Kulturkreis de la fondation Bund der deutschen Industrie, et en 2003 elle est lauréate de la  Kunststiftung du Baden-Württemberg.

Elle se produit en tant que violiste et violoncelliste avec divers ensembles, dont le consort de violes Les Escapades, Gli Scarlattisti, le Karlsruher Barockorchester, les Händelsolisten Karlsruhe et le Staatstheater de Stuttgart.

Elle enseigne la viole de gambe au Conservatoire de Strasburg et elle est invitée fréquemment pour des masterclasses de consort de violes.